6 idées reçues sur l’utilisation des réseaux sociaux pour votre entreprise

5 minutes environ

Les réseaux sociaux ont bouleversé notre manière de communiquer. Devenus un canal privilégié pour interagir avec les entreprises, ils représentent aujourd’hui un levier de croissance considérable.

Leur utilisation intervient dans la sphère professionnelle et personnelle, permettant une relation plus intime entre la marque et sa communauté. La manière de consommer les contenus varie selon le contexte de consultation (au travail, à la maison, pour patienter ou s’occuper…), l’appareil utilisé (ordinateur, mobile, tablette), l’heure de la journée…

Le web a ses réseaux que la raison ignore : il n’y a ni règle générale ni vérité absolue pour parler des réseaux. S’ils sont aujourd’hui incontournables pour toutes les entreprises, ils continuent à poser question… injustement !

Décryptage de 6 idées reçues sur l’utilisation des réseaux sociaux pour votre entreprise.

Idée reçue #1 : pas besoin d’être actif, tant qu’on est présents !

Si vous n’avez rien à dire, vous ne prendriez jamais la parole en public juste pour “faire comme les autres“. C’est pareil sur les réseaux sociaux !
Depuis les années 2010, beaucoup (trop) d’entreprises ont investi les réseaux pour suivre la tendance et imiter la concurrence, sans les inscrire au cœur de leur stratégie de communication globale (définir les enjeux, caler les objectifs, évaluer l’efficacité, mesurer le ROI).

Certaines entreprises sont présentes sont les principaux réseaux, mais ne les alimentent pas régulièrement. Leurs profils ne sont pas mis à jour, comportent des visuels vieillissants, des actualités datées, des questions ou sollicitations de clients sans réponse. Votre site web aura beau être performant et actualisé, vos supports de communication au goût du jour, vos équipes commerciales motivées… si vous négligez votre communauté, l’impact sera négatif pour votre image de marque.

Tous vos clients utilisent les réseaux sociaux : soyez présents sur ceux où ils se trouvent !

En fonction de votre secteur d’activité, de vos objectifs stratégiques et commerciaux, du temps et des ressources dont vous disposez, mais aussi du budget, concentrez-vous seulement sur les réseaux les plus utilisés et choisissez les plus pertinents !

Idée reçue #2 : c’est pour les marques nationales et les enseignes grand public !

Soyez rassuré, pas besoin de s’appeler Apple® ni d’avoir 25 000 fans pour exister sur les réseaux sociaux ! Au contraire, ceux-ci permettent de créer une communauté propre à votre entreprise, de l’animer et de la fédérer autour de problématiques qui vous rassemblent.

Bien plus qu’une vitrine, ils sont un point de contact permanent entre vous et eux, clients, prospects, acteurs de votre filière.

Les réseaux ne servent pas simplement à parler de vos produits ou à acquérir de nouveaux clients. Ils assoient votre positionnement, permettent le recrutement de profils qualifiés, créent de la proximité et un lien intime avec votre clientèle, servent la relation et l’expérience-client, annoncent des nouveautés, racontent la vie de l’entreprise et des salariés, affirment votre expertise, fidélisent vos clients, les transforment en ambassadeurs, optimisent le référencement naturel, et enfin, permettent de valoriser l’image de marque, sa e-réputation et la marque-employeur.

Idée reçue #3 : c’est facile, tout le monde peut le faire !

Oui, en 2019, tout le monde ou presque sait créer une publication sur les réseaux sociaux. Votre grand-mère, qui partage 3 posts par jour sur Facebook®, ou encore votre petite cousine avec ses 4 000 abonnés Instagram® !

Dans le cadre de l’entreprise, l’utilisation des réseaux sociaux se doit d’être professionnelle et professionnalisée. Elle nécessite diverses compétences mais aussi des ressources techniques (maîtrise de l’interface et des outils, connaissances en web et en graphisme), opérationnelles (ressources humaines, temps hebdomadaire à consacrer, budget), et créatives.

Pour réussir à émerger et accroître efficacement votre communauté, il est impératif de vous distinguer, surtout sur ces canaux saturés de messages et d’informations.

Différenciez-vous à travers une stratégie rodée et planifiée, une ligne éditoriale originale (ton et discours adaptés à votre identité), du contenu utile, pertinent et à valeur ajoutée, des visuels variés (vidéos, images, photos, infographies, gifs, animations) et esthétiques…
En principe, c’est facile… mais tout le monde n’en est pas capable !

Idée reçue #4 : c’est rapide, en 2 minutes c’est fait !

Faux et archi-faux. Ni en 2 minutes, ni en 3 clics.

Pour beaucoup – et à juste titre – les réseaux sociaux évoquent l’instantanéité, la viralité, le buzz.

Or, si la durée de vie d’un contenu posté sur les réseaux est très courte, mettre en place, déployer et évaluer l’efficacité d’une stratégie de contenus social media est long et chronophage.

Fuyez le “vite fait, mal fait“ ! L’essentiel est de choisir la bonne méthodologie, d’établir les bons process, de mobiliser les bonnes ressources en interne ou de vous entourer des bonnes personnes.

Vous ne savez pas faire ? Vous n’avez ni le temps ni les compétences pour faire ? Vos équipes sont trop surchargées pour faire ? Pour que ça soit bien fait, faites faire !

Faites-vous accompagner par des professionnels qui vous orienteront, vous conseilleront, vous aideront à définir la stratégie de contenus et la ligne éditoriale… et vous rendront autonomes pour que vous puissiez rapidement prendre la main en toute sérénité.

Idée reçue #5 : qu’est-ce que je dis, si je ne parle pas de mes produits ?

Si vos clients vous suivent déjà sur les réseaux sociaux, c’est qu’ils connaissent a minima votre entreprise et vos produits.
Lorsqu’ils consultent leur fil d’actualité, ils ne sont pas toujours attentifs ni ouverts aux messages publicitaires et commerciaux mais en recherche de divertissement. En d’autres termes, vos clients et vos fans se moquent de ce que vous vendez, ils n’ont pas envie d’entendre que votre produit est le meilleur, ou qu’il coûte 1€ de moins que celui du voisin.

Ce qui les intéresse, c’est en quoi il changera leur quotidien, en quoi il lui sera plus utile qu’un autre, et pourquoi il répondra mieux à son besoin qu’un produit concurrent. L’objectif est d’imaginer des contenus utiles et diversifiés pour votre communauté, tant sur le fond que sur la forme. Ces contenus pourront poser question, soulever des débats, être divertissants, inspirants, informatifs, utiles, actuels, ou encore émotionnels.

Mais ils devront toujours être en lien avec votre offre, vos produits, votre secteur d’activité, votre métier, votre expertise… mais ne devront jamais en vanter les mérites directement !

Pour résumer, les discours-produits, c’est fini ! Les contenus à valeur ajoutée sont la clé… (oui oui oui)

Idée reçue #6 : c’est gratuit, je n’ai rien à perdre !

“Si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit !”
“Le temps, c’est de l’argent”

Ces 2 proverbes résument parfaitement le monde merveilleux des réseaux sociaux.

Évidemment, ouvrir un compte / une page et utiliser les réseaux sociaux est gratuit pour tous.
Quand vous êtes connecté à votre profil personnel Facebook®, vous ne payez jamais pour accéder à des contenus, interagir avec des pages, vous exprimer ou créer des publications. 
Et pourtant, vous en payez quand même le prix… ou plutôt votre profil et vos centres d’intérêts !

N’avez-vous jamais été ciblé par une publication sponsorisée sur votre fil d’actualités ? Vous savez, cette publicité (vidéo, image, carrousel, animation, canevas…) qui apparaît comme par magie et vous présente le produit que vous avez consulté la veille sur un site web ?

De plus en plus d’annonceurs ont compris la puissance et l’efficacité des outils publicitaires des différents réseaux sociaux. Mais, les récents changements d’algorithme ont affaibli la portée organique des pages au profit des profils, il n’est donc plus possible de se passer des publicités payantes.
Soyez rassuré : le coût moyen des publicités sur les réseaux sociaux est bien moindre que pour de l’affichage grand format ou de la TV ! Pas besoin de débloquer 150 000 euros de budget annuel… avec quelques milliers d’euros d’achat d’espace, une bonne définition des audiences et un peu d’expérience, vous pouvez atteindre des profils très qualifiés et toucher les bonnes personnes au bon moment. La portée organique est morte, longue vie à la publicité payante !

L’utilisation des réseaux sociaux ne peut être gratuite pour l’entreprise, puisqu’ils nécessitent la mise en place d’une stratégie à part entière, du temps et de l’énergie à investir, des ressources humaines, opérationnelles et créatives, mais aussi des budgets.