Les 10 règles d’une communication réussie

moins d’une minute

1. Prendre le temps

Une image c’est long à construire. La notoriété est un travail de longue haleine.

2. La communication, c’est une question de rythme et de présence à l’esprit

Il est nécessaire d’être présents dans le temps auprès de ses différentes cibles avec un maillage de moyens et de supports savamment orchestrés = c’est le mix media.

3. Le coût au contact est primordial

Dépenser un budget important pour toucher une cible non prioritaire ou restreinte est un écueil fréquent.
Il faut penser efficacité et ciblage.

4. La cohérence de l’ensemble des prises de parole est fondamentale

Les objectifs de communication doivent être en ligne de mire pour justifier les choix des supports, le ton, la cohérence graphique.

5. Le ton est une force d’émergence et de différenciation

Pour émerger, il faut percuter et être en connivence avec ses cibles. On se souvient de ce qui est impertinent, drôle ou émouvant bien mieux que de ce qui est purement factuel et informatif.

6. Se mettre à la place de ses cibles sans a priori

“Tous les jeunes pensent que…” “Les ménagères de plus de 50 ans sont toutes…”
Décaler son regard et penser autrement.

7. Imaginer des supports en fonction des ressources de son organisation

Au-delà du budget, communiquer prend du temps (40/60) : certains supports sont plus chronophages que d’autres.

Par exemple : un site internet qui n’évolue pas est mort né, il ne faut pas s’arrêter au lancement mais anticiper la suite.

8. Communiquer, c’est être agile

Rebondir sur l’actualité, remettre en question les pré-requis en fonction des retours du terrain, sans jamais perdre son cap et ses objectifs mais en s’adaptant à son environnement fait partie du jeu.

9. L’efficacité de la communication est mesurable

Interroger les contacts qui sont en lien avec les clients, poser la question aux personnes que vous avez au téléphone, étudier les retours sur les réseaux sociaux, les statistiques de visites d’un site internet… La mesure de l’efficacité permet d’adapter le plan de communication et de l’optimiser d’une année sur l’autre.

10. L’implication des dirigeants garantit l’adhésion et le changement

Communiquer, c’est accepter de changer et le montrer. Cette posture doit être portée collectivement et assumée par une équipe pilote qui sponsorise la communication à l’interne avant de la diffuser à l’externe.